Spectator : Regards, observations, contemplations et élucubrations !!!

08 septembre 2013

Sur les hauteurs de Furfande

Jeudi 22 août : Aujourd'hui nous sommes partis de col de la Lauze (1982m) pour rejoindre les chalets et granges de Furfande à 2250m.

La montée fut sympathique et progressive sur des chemins bien entretenus.

Nous avons eu l'occasion de croiser nombre de familles venant randonner avec ou sans âne ainsi que quelques VTTistes qui pour certains avaient l'air de bien en baver quand même.

L'objectif était donc de rejoindre un coin charmant que sont les chalets de Furfande. Malheureusement pour des raisons que j'ignore mon appareil photo n'a pas enregistré toutes mes prises de vues.

Une partie de notre randonnée fut accompagnée par un hélicoptère. Nous fumes d'abord surpris de ne pas avoir entendu d'appel de secours sur la radio de Thierry mais nous nous sommes rendus compte qu'il acheminait en fait des matériaux en vu de reconstruire un chalet qui avait été emporté par une avalanche. Malheureusement pour les raisons évoquées plus haut je n'ai pas de trace visuelles de cet évènement. 

En nous rapprochant de notre lieu de déjeuner nous nous rapprochâmes aussi du lieu de manoeuvre de l'hélico. Après avoir compté le temps entre chaque manoeuvre notre guide nous fit faire une petite accélération pour rejoindre notre lieu de pique-nique entre deux passages du monstre de fer.

Heureusement les pilotes ont aussi une pause déjeuner donc nous avons pu nous restaurer dans le calme.

Voici quand même les deux photos "survivantes" de ce lieu magnifique.

DSCN0224

DSCN0225

Après le déjeuner nous avons encore un peu grimpés jusqu'à un refuge fort sympathique où nous avons pu nous désaltérer. Pour ma part j'ai pris une eau agrémentée d'un sirop artisanal à la châtaigne qui m'a requinqué (mes partenaires de randonnée m'en taquinèrent dans la descente ;-) ).

DSCN0234

Le fameux refuge.

DSCN0237

La vue du refuge.

La suite de la journée fut assez aisée, tout en descente sur des chemins bien entretenus ce qui me permit de m'amuser en accélérant le pas en descente.

Cela nous a fait quand même une belle ballade de 20km ce qui n'est pas rien en montagne.

DSCN0239

Album du jour 

 

Posté par spectator à 20:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


27 août 2013

Quand Saint-Pierre va à Château-Queyras il passe par la piste rouge.

Non ceci n'est pas le titre d'un roman improbable mais celui du mon compte-rendu de la journée du Mercredi 21 Août.

Donc nous sommes en milieu de semaine, la fatigue se fait sentir. Pour tout vous dire si j'ai bien aimé cette journée ce n'est pas celle dont j'ai gardé le plus de souvenirs. Le billet sera donc assez court.

Nous sommes partis de la Chapelle Saint-Pierre à soulier (1850m) avec comme premier objectif la crête des Glaysettes (3383m) pour redescendre jusqu'au col Tronchet (2347m) et terminer jusqu'à notre point de départ par le GR58.

Comme vous l'avez deviné à la lecture de court exposé on fait un bon gros dénivelé de montée par chemins connus seulement des guides de montagne.

La chapelle d'où nous sommes partis était fort jolie et décorée d'un cadran solaire avec Saint-Pierre et la citation en latin de la phrase fort connue "Pierre, tu es pierre et sur cette pierre je bâtirais mon Eglise"

 

DSCN0209

DSCN0210

DSCN0211

Et hop on démarre la rando.

Après la grosse montée nous déjeunons sur une magnifique pelouse entourée d'arbres qui s'avère être une piste rouge de ski en hiver.

DSCN0212

DSCN0213

La fameuse piste rouge.

DSCN0214

Entre deux arbres : une pépite.

A la fin de la journée nous sommes descendus à Château-Queyras boire un verre pour se remettre de notre belle ballade.

DSCN0221

Album du jour

Posté par spectator à 19:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Du Pont du Moulin au Pic de Cascavelier pour se poser dans la plus haute commune d'Europe.

Mardi 20 août nous partons en direction du pont du Moulin (1849m) situé non loin de Saint-Veran.

Nous commençons par une montée en forêt direction la Croix de Curlet (2301m).

Cette première partie permet à notre guide de nous faire partager ses connaissances poussées sur la faune et la flore des environs.

DSCN0186

DSCN0187

Des paysages magnifiques en bordure de forêt.

Nous arrivons à notre premier sommet, la Croix de Curlet,que j'ai oublié de photographié en tant que telle mais le panorama était à couper le souffle.

DSCN0188

Puis nous reprenons notre chemin pour traverser la crête de Lamaron pour rejoindre le Pic de Cascavelier (2576m). Marcher sur une crête a toujours un petit côté impressionnant tant on a l'impression que se prendre les pieds dans ses lacets serait la plus mauvaise idée de sa vie. Nous avons même du faire un petit pas d'escalade pour arriver à notre objectif. Comme toujours la récompense est à la hauteur des efforts !!!

DSCN0190

L'objectif est la petite pointe en haut là.

DSCN0191

On se retourne : Oh c'est beau !!!

DSCN0192

On s'approche.

1185498_548165928565019_1974961004_n

Ca devient technique (photo prise par Destination Queyras)

1000346_548166185231660_95085900_n

On y arrive finalement (photo prise par Destination Queyras)

Puis nous entamons la descente vers la camionnette (plus facile).

Après tout cela nous méritons bien une petite visite de la plus haute commune d'Europe : Saint-Veran.

Cette commune est divisée en 4 quartiers (dont un quartier protestant) qui ont chacun une fontaine et un four à pain car dans le temps quand chacun restait dans son quartier en période de forte neige.

Nous voyons des maisons-chalets à l'architecture propre à ce secteur du Queyras.

DSCN0196

DSCN0197

Il y a aussi une église avec des décorations extérieures remarquables.

DSCN0198

DSCN0199

Il y avait aussi une croix du Calvaire avec tous les outils et objets de la crucifixion.

DSCN0205

Nous avons pu admirer de nombreux cadrans solaires anciens ou plus récents comme celui que j'ai photographié.

DSCN0206

Enfin je n'ai pu résister à l'envie de prendre en photo le temple protestant local.

DSCN0207

DSCN0208

Une très belle journée de randonnée dont la récompense à été pour nous la dégustation d'une glace artisanale qui pour moi fut à l'abricot et à l'argousier (petit fruit local.).

Album du jour

25 août 2013

On est partis au Buchet pour finir à la cabane du clos l'Henry !!!

8h30 Thierry arrive avec sa camionnette et nous distribue les pique-nique pour le déjeuner (que du bon, que du bio). Ensuite il sort sa carte et nous explique le parcours de la journée.

Allez tous à la camionnette et direction La Rual (1670m). Nous arrivons à destination au bord d'un petit pont surplombant un petit cours d'eau (c'est très courant dans le coin comme paysage de départ). Nous nous équipons et Thierry prête des bâtons de marche à ceux qui n'en ont pas en expliquant qu'en montagne ce n'est pas une option mais une obligation (mais avec bien plus de diplomatie que ce que je relate).

Nous voici donc partis vers le sommet buchet situé à 2250 mètres d'altitude en passant par le col des prés fromages. Voici donc un bon gros dénivelé de quasi 600 mètres pour commencer la semaine. Notre guide laisse sa radio allumée pour être au courant des accidents éventuels de la journée dans les environs. Il y a quand même eu trois interventions d'hélicoptères, goguenard mais rassurant Thierry nous dit que c'est normal pour un lundi.

Cette montée est l'occasion de faire connaissance entre nous et d'apprécier les connaissances de notre guide en faune, flore, culture et Histoire locales.

Ce que j'ai le plus retenu c'est que le coin faisait partie d'une République des Escartons ayant acheté son autonomie en 1343 au Dauphin. Tous les citoyens étaient donc des Francs-Bourgeois édictant leurs propres règles au cours d'assemblées. Pour en savoir plus cliquez sur ce lien : La République des Escartons

Arrivés au sommet le paysage est magnifique.

DSCN0183

Nous pique-niquons ici tout en mettant une veste ou un pull car l'air commence à être frais quand on est à l'arrêt.

Quelques nuages commencent à poindre donc Thierry nous fait repartir par presque le même chemin qu'à l'aller. 

Les nuages s'amoncellent et notre guide accélère le pas pour trouver une cabane de berger disponible.

Nous arrivons finalement sous quelques gouttes à la cabane du Clos l'Henry.

DSCN0184

Finalement une pluie franche et drue s'abat sur le secteur. Nous rentrons donc tous avec nos équipements dans la cabane. C'est l'occasion pour Thierry de nous parler pendant une petite heure de sécurité en montagne et de ses expériences au Tibet et autres hautes montagnes asiatiques.

DSCN0185

La suite de la descente se fera sans difficulté.

Aujourd'hui j'aurai "appris à marcher", en montagne et en montée du moins. J'avais la sale manie de grimper tout droit et sur la pointe des pieds ce qui est crevant et j'ai appris qu'il fallait bien faire "talon - plante - pointe", mettre les pieds en écartement "11h05" et marcher en zig-zag et surtout très lentement. Tout cela diminue la fatigue. On se croie bon marcheur et en fait on a tout à ré-apprendre. C'est aussi cela la montagne : une école d'humilité.

Post-scriptum : Je n'ai pas fait beaucoup de photos au cours de cette journée, j'étais concentré sur la marche.

A l'assaut de Montdauphin !!! (et des marmottes)

Me voici donc arrivé le 18 au matin à la gare de Montdauphin, en lisière du Queyras.

En sortant dans le couloir je suis saisi par la magnificence de la montagne. Je descends du train et me retrouve dans cette petite gare isolée de Montdauphin coincée dans le massif alpin.

DSCN0159

La garde de Montdauphin

Le coeur joyeux je regarde mon train repartir en direction de Briançon.

DSCN0160

Etant arrivé à 7h50 j'avais le choix entre prendre la navette de 9h30 pour Aiguilles ou visiter Montdauphin et prendre celle de 16h50 (le rendez-vous étant à 19h à l'hôtel).

Dans un premier temps je choisis la première option mais le billet coûtant 10 euros, n'ayant pas cette somme sur moi et vu qu'il n'y avait pas de distributeur à l'horizon j'ai du me résoudre à la seconde.

Après une rapide enquête au bistrot du coin j'appris que le DAB le plus proche était à Guillestre à 4km d'ici. Me voici donc, bagages en main, parti dans cette direction tout en faisant du stop. Par chance une camionnette s'arrêta rapidement. Le conducteur était un organisateur de randos un peu pressé : en effet nous étions déjà à 30km/h avant que je n'ai eu le temps de refermer la portière. Finalement je pus me ré-approvisionner en argent liquide et retourner à Montdauphin grâce à un autre sympathique automobiliste (un peu moins pressé). Ce dernier me conseilla de visiter la forteresse de Montdauphin en passant par le chemin des Marmottes qui était à la fois plus facile et plus riche en marmottes (comme son nom l'indique).

Je laisse donc mes valises à l'hôtel-café-restaurant-tabac-presse proche de la gare et monte à l'assaut de la forteresse de Montdauphin.

DSCN0161

La forteresse vue d'en bas

Je commence donc ascension et suis assez rapidement transporté par la beauté des paysages.

DSCN0162

Au bout de quelques minutes de marche je vois un jeune couple parlant une langue teutonne (allemand, néerlandais je ne saurais dire) être à l'arrêt et s'extasier. Mon regard se tourne vers l'objet de leur admiration et me voici à m'ébahir à mon tour devant ma première marmotte du séjour.

DSCN0163

La fameuse marmotte.

Après l'avoir photographiée je continue mon ascension vers la forteresse. 

Une fois arrivé je suis à nouveau saisi (je le serai souvent durant cette semaine) par la beauté d'une immense gorge parcourue par un cours d'eau et par une cascade vertigineuse que je vois en face de moi.

DSCN0168

DSCN0169

A partir de là les choses sont claires : on ne sera pas dans la demi-mesure, on va taper directement dans le grandiose.

Et bien sur il y a cette fameuse forteresse Vauban construite pour protéger les frontières sous Louis XIV. En voici quelques photos :

DSCN0173

DSCN0170

DSCN0171

DSCN0172

DSCN0179

DSCN0177

DSCN0175

DSCN0176

DSCN0178

DSCN0174

Je profite de cette ballade pour acheter à la petite librairie du Fort un livre sur l'Histoire du Protestantisme dont j'apprends qu'il fut fortement présent dans la région (et l'est encore un peu).

Après tout cela je redescend vers la gare, je me restaure et j'attends sagement la navette en entamant le livre que je viens d'acquérir.

En fin d'après-midi j'arrive à Aiguilles (1450m, Hautes-Alpes) et me dirige vers mon hôtel nommé "Les Balcons de Combe-Rousset".

La chambre est agréable et la vue magnifique. Le service sera tout le long du séjour très chaleureux et familial.

DSCN0182

La vue de ma chambre.

A 19h je découvre mes camarades de marche et notre guide. Nous sommes 8 venus de toute la France et le courant passe assez vite. Notre guide, Thierry, dirige une agence locale (Destination Queyras) qui est en partenariat avec Huwans Club Aventure. Il a 25 ans d'expérience et est formateur de guides, de plus il est très sympathique et enthousiaste. Il nous explique que le programme de chaque journée se fera en fonction du temps et de nos capacités. J'ai hâte de commencer.

Album photo de la journée


En route pour le Queyras !!! L'aventure commence à Paris.

Une nouvelle fois je suis parti grâce à Huwans Club Aventure pour une randonnée d'une semaine.

Cette fois-ci je n'ai pas emmené mon ordinateur avec moi donc vous avez le compte-rendu une semaine après.

La destination est le Queyras dans les Hautes-Alpes en région PACA.

Le principe est une randonnée en groupe en étoile à partir d'un hôtel unique.

Destination Queyras du 18 au 24 août 2013.

J'ai pris l'option de partir la veille au soir en train de nuit et comme souvent l'aventure commence avant le départ.

Après avoir effectué quelques achats de complément la veille me voici à prendre le métro ligne 1 jusqu'à Bastille pour changer par la ligne 5 jusqu'à Austerlitz et là quelle ne fut pas ma surprise de me rendre compte que cette dernière était fermée pour travaux de Bastille à Place d'Italie.

Vous pouvez imaginer le coup de chaud qu'un changement de parcours de dernière minute procure le jour d'un départ.

Après avoir maudit la RATP je retourne sur la ligne 1 jusqu'à Gare de Lyon pour aller à Austerlitz à pied.

De là je vois le pont qui relie le Quai de la Rapée à la Gare d'Austerlitz en métro en plein travaux. Je ravale mes récriminations pour louer la sagesse de notre régie des transports parisiens qui par ces travaux nous évite sans doute de finir dans la Seine.

DSCN0150

Le pont en travaux

Comme à l'accoutumée j'arrive, de toute façon, très en avance à la gare.

Me voici plongé dans l'ambiance des départs du soir qui me change de ce dont j'ai l'habitude. Je suis entouré de beaucoups d'étudiants et de quelques groupes de jeunes encadrés par leurs animateurs de colo.

Pour les trains-couchettes l'organisation est plus pointue que pour un train ordinaire : on montre son billet sur le quai aux agents SNCF qui biffent leur listing. 

Me voici arrivé dans ma "cabine". Bien qu'en première je trouve cela, de prime abord assez spartiate. Partager un espace comme celui là avec des inconnus me paraît d'abord incongru mais je me laisse rapidement porté par l'aspect aventureux de la chose.

DSCN0153

La fameuse couchette

La SNCF fournit une sorte drap/sac de couchage, un oreiller à sortir de son plastique et une petite boite avec des mouchoirs, des boules quiès et une petite bouteille d'eau. Finalement c'est assez confortable.

Nous serons trois à partager cette cabine. C'est assez amusant de constater comment une entente se crée sans trop échanger de mots. L'ambiance est assez surréaliste. 

Vers 20h le train démarre. Je regarde d'abord le paysage allongé sur ma couchette puis je vais dans le couloir. Là je vois sur les bords de Seine des familles profiter des dernières heures du jour. Une fois la nuit tombée je vais me coucher pour essayer de dormir. Peut-être quelques montagnes traverseront-elles mes rêves ...

DSCN0156

Posté par spectator à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 mai 2013

Du Carrefour d'Herlin à Locmaria

Ce matin départ en bus pour le carrefour d'Herlin.

Après quelques dizaine de minutes de bus nous voici largués au milieu des champs ... Il n'y a littéralement rien autour. On pourrait se demander l'intérêt de cet arrêt ; eh bien il sert à rejoindre la côte sauvage de Belle-Île tout simplement.

DSCN0061

Le carrefour d'Herlin.

Ce parcours de 12 km nous propose de forts dénivelés mais moins pénibles que les précédents.

La faune et la flore y sont variées. Nous avons pu croisés nombre de petits camarades à plume, à poils, à cornes.

DSCN0072

DSCN0073

DSCN0077

DSCN0085

Chèvres, oiseaux marins et moutons ont accompagné notre marche

DSCN0079

DSCN0091

Le jaune et le vert étaient les deux couleurs dominantes de la végétation.

Les paysages avaient quelque chose de grandiose, d'épique faisant penser à l'Irlande.

DSCN0086

Les criques et les plages étaient comme des petits oasis de détente qui précédaient des montées ardues.

DSCN0078

DSCN0090

DSCN0092

DSCN0066

DSCN0068

Posté par spectator à 23:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

L'Hôtel du Grand Large

A Goulphar j'ai découvert l'Hôtel du grand large. Il est situé en pleine nature face à la mer au millieu de nulle part et est, par contre, juste à côté du SPA Clara très connu à Belle-Ile. 

L'Hôtel est charmant aussi bien extérieurement qu'intérieurement.

DSCN0055

DSCN0056

DSCN0054

Le personnel est rès chaleureux et professionnel.

Si vous allez au bar je vous recommande le thé glacé maison qui est une pure merveille.

En demi-pension le repas du soir peux être considéré comme gastronomique.

Le petit-déjeuner est excellent. Petits plus : yaourts à la framboise maison, gateau breton.

Je terminerai par des photos du paysage environnant l'Hôtel du Grand Large.

DSCN0057

DSCN0058

DSCN0059

Posté par spectator à 22:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 mai 2013

De l'Apothicairerie à Port Goulphar

Aujourd'hui une étape qui nous mène du lieu nommé l'Apothicairerie à Port Goulphar.

Une marche de 14 km avec pas mal de plat.

Le soleil est toujours au rendez-vous, les paysages sont toujours aussi beaux par contre la batterie de mon appareil photo est tombée en panne en début de randonnée. Je vous mets les quelques photos que j'ai pu faire dans cet article.

DSCN0050

DSCN0051

DSCN0052

DSCN0053

A la fin de la randonnée nous sommes arrivés à l'Hôtel deu Grand Large qui fera l'objet d'un article à part.

 

Posté par spectator à 21:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Le Cardinal à Sauzon

Nous avons passé les deux premières nuits à l'Hôtel trois étoiles "Le Cardinal".

Ce fût une très belle découverte.

Dès l'entrée on est marqué par un certain standing : le personnel est aux petits soins et est habillé d'un uniforme marron du plus bel effet.

La deuxième chose qui marque ce sont les magnifiques salons et surtout la piscine et le jacuzzi extérieurs.

DSCN0005

DSCN0004

Nous avons eu la chance d'être une chambre qui donnait sur la mer et qui bénéficiait d'une petite terrasse.

DSCN0006

La vue de la chambre

DSCN0009

La petite terrasse

De plus l'Hôtel est engagé dans une démarche écologique et détient un Eco-Label donc exit les petites fioles en plastique de savon mais à la place vous avez de magnifiques objets à savon liquide ou lait de corps. Un petit plus appréciable : quand vous entrez dans la chambre une bouteille d'eau plate (du robinet) et deux verres vous attendent.

Si vous êtes en demi-pension vous pouvez bénéficier du buffet de fruits de mer à volonté que je n'ai pas essayé.

Par contre j'ai essayé le petit déjeuner et là c'est un régal : salades de fruits frais, charcuterie, yaourts, pains, viennoiseries, thés et chocolat en poudre de qualité, confitures artisanales, jus pressés, mais surtout ... un cuisinier qui peux vous faire des oeufs au plats ou des crêpes au sucre, au nutella ou à la confiture mais aussi ... une galette complète (oeuf, jambon, fromage) !!! J'ai essayé pour vous c'est excellent.

Très très bonne adresse, sans doute un peu chère mais je ne sais pas quel miracle Huwans a réussi à nous l'inclure dans notre séjour.

DSCN0023

L'hôtel vu de loin

 

Posté par spectator à 21:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,